Jeudi 4 mars 4 04 /03 /Mars 15:38
mine16183186rh5

Tout cela est bien joli, dis-je lorsque je pus parler, mais comment faire ?

-        Le moyen le plus rapide c’est d’organiser une partouse.Et c’est bien pour cela que j’ai couché avec ta femme. C’est  pour cela aussi que j’ai incité Bob à faire l’amour devant vous et réciproquement. C’était pour arriver insensiblement à ce que mon mari et ta femme couchent ensemble devant nous, puis nous devant eux, de façon à ce qu’ils en arrivent à nous laisser seuls. Et peut-être même…

-        Peut-être ?

-        Non, rien !

Nos bouches se reprirent un instant, mais des bruits de pas nous firent lâcher prise.

 

                                                                    *

                                                                        *   *

 

Le repas du soir fut très gai, et cette fois Nicky et moi, participâmes de l’allégresse générale.

Je commençais à entrevoir l’avenir sous des couleurs merveilleuses.

Je passerai, par exemple, une nuit avec Nicky et une nuit avec Esther et, durant la journée, pendant que ces messieurs s’occuperaient de leurs travaux céramistes, je me sentais capable de réussir à introduire ma verge, de temps à autre, tantôt dans la chatte de Cathy, tantôt dans son cul ou dans sa bouche, une autre fois dans la bouche de Violaine ou dans son cul, et ainsi de suite…

 

                                                                        

                                                                           *

                                                                         *   *

 

Dès le repas terminé, je prétextais la fatigue causée par le soleil pour prendre congé de nos hôtes…

Comme Nicky, j’espérais que nous nous retrouverions tous les quatre dans la même chambre, de manière à commencer la réalisation de notre plan…

Mais ce connard de Bob prétendit qu’il tombait de sommeil et nous souhaita une bonne nuit. Nicky, prise de court, n’eut pas le temps de réagir et nous nous retrouvâmes encore une fois, chacun chez soi avec sa femme légitime.

Puisqu’il ne voulait pas venir chez nous, Nicky aurait du venir sous le prétexte de rejoindre Esther…Pourquoi ne venait-elle pas ?

Il ne restait plus qu’à persuader Esther à se rendre dans la chambre à côté, sans qu’elle trouve mon insistance trop suspecte.

Je me décidai d’opérer par la bande.

 

                                                                           *

                                                                         *   *

 

-        Esther, ma chérie, j’espère que tu n’as pas cru cette histoire entre Bob et moi !

-        Mais mon amour, ça a tellement peu d’importance, que ce soit vrai ou non…Embrasse moi, ça vaudra mieux !

Il est vraiment difficile d’avoir une discussion avec une fille lorsqu’on est nus tous les deux et la poupée en question a terriblement envie de se faire baiser, même si cette poupée est votre femme…

Pendant que nos langues se mêlaient, sa main gauche, refermée en anneau autour de ma bite déjà durcie, la secouait de ce mouvement de va et vient fort agréable et bien connu.

Mais je tenais à mon idée…Quittant sa bouche, non sans peine, je continuai :

-Je tiens absolument à mettre cette chose au point, la nuit dernière, je ne me suis pas fait enculer par Bob et je ne l’ai pas enculé.

 - Eh bien ! Je te crois, tu es content ? Vous vous êtes tout de même un peu branlés, au moins ?

 - Même pas !

Mon chéri, tu me déçois ! De mon côté, je ne regrette pas les caresses de Nicky et j’ai hâte de recommencer.

-        ça t’a tellement plu, mon amour ?

-        Bien sûr, ça ne vaut pas ce que nous faisons tous les deux, mais quel pied j’ai pris.

Je ne pouvais tout de même pas lui dire : « Va coucher avec Nicky et Bob », sans lui fournir quelques explications préalables.

 -Je vais sucer ta belle queue qui n’attend que ça, mon chéri, ça vaut mieux que de discuter…

Excellente idée ! Comme cela elle pourra m’écouter sans m’interrompre.

-        ça te plairait, n’est-ce pas, mon chou, que Nicky soit là avec nous dans ce lit ?

-        Tout en continuant de me sucer, elle tourna les yeux vers moi d’un air approbateur…

D’ailleurs le plus simple était que je fasse la réponse pour elle.

-        Oui n’est-ce pas ? C’est dommage qu’ils ne soient pas restés avec nous, tous les deux…Tu sais ce que nous devrions faire ? Aller dans leur chambre.

Esther quitta un instant ma bite pour répondre :

-        Mais puisque Bob a bien précisé qu’il avait sommeil, il va râler !

-        J’ai trouvé, vas-y seule ! S’ils sont d’accord, tu viens me chercher, sinon tu pourras toujours t’amuser avec Nicky, histoire de te mettre un peu en forme pour mieux jouir avec moi.

 

A suivre

                                                                      

 

 

résille
Par Peter Pan - Publié dans : textes érotiques - Communauté : Sensualité & Simplicité
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Pages

Le blog de Peter Pan

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Derniers Commentaires

me contacter

Texte Libre

Compteur de visiteurs en lignes

Texte Libre

Texte Libre

Texte Libre

Compteur Global

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés