Jeudi 4 février 4 04 /02 /Fév 11:03
408352



Nicky, La tête renversée, collait sa bouche à celle de son mari dont les mains lui caressaient les seins. Je voyais sa grosse queue (pas plus grosse que la mienne, au fait !) qui entrait et sortait, toute mouillée, de la chatte de Nicky, tandis que celle-ci se frottait le clitoris d’un doigt agile.

Pendant ce temps, Esther me branlait et je lui en faisais autant. Puissamment excitée par ce qu’elle voyait, Esther se baissa pour me sucer. Mais au lieu de se mettre à genoux, elle garda les jambes droites et ne pencha que le buste. Elle faisait certainement cela pour faire admirer sa croupe à nos amis. En effet, son cul se trouvait ainsi dans l’axe du regard de Bob qui, du coup, en abandonna les lèvres de Nicky pour mieux voir.

Voyant l’intérêt que l’on portait à la chose, je m’amusais, tandis qu’Esther me bouffait délicieusement la bite, à écarter de mes doigts les fesses de mon épouse, pour que mes amis voient bien  sa petite étoile où j’enfonçais parfois un doigt fureteur.

Esther, visiblement très excitée par ce petit jeu, s’arqua encore plus et écarta encore davantage les jambes, de façon à offrir un panorama complet sur sa région intime. Mes mains tiraient maintenant la peau de ses cuisses pour bien dégager les lèvres de sa chatte. En faisant ce geste, je m’aperçus qu’elle se branlait. Mes mains remontèrent et je tirai à nouveau sur ses fesses au maximum.

L’excitation que je lisais dans le regard de Bob se répercutait bizarrement en moi.Par contre, Nicky ne paraissait pas partager notre enthousiasme. Tiens ! C’était maintenant son tour d’être jalouse, Pourquoi pas, au fond ?

-        Tu as fini, salaud, finit-elle par dire, de regarder le cul d’Esther, Qu’est-ce qu’il a de particulier ? Je ne crois pas qu’elle soit pucelle de ce côté-là. N’est-ce pas Gilles ?

-        Non, bien sûr ! répondis-je un peu vexé que l’on ait pu supposer une chose pareille !

Cette phrase eut pour effet de distraire mon attention qui était fixée depuis un moment sur un effort de concentration destiné à retenir ma jouissance. Cette distraction suffit à me faire tout lâcher et je déchargeai abondamment dans la bouche d’Esther…

-        Allons, mon chéri, disait Nicky, puisque les culs te tentent, ce soir tu devrais t’occuper un peu du mien. Encule-moi, tu veux ?

Bob ne se le fit pas dire deux fois. Tout de suite sa verge sortit toute gluante du vagin où elle se trémoussait depuis une demi-heure, pour se présenter illico aux abords de l’anus.

-        Eh ! Doucement, dit Nicky. Voyons d’abord si tu bandes assez fort.

Elle tâta de sa main le membre pour contrôler son degré de rigidité. Le geste avait quelque chose de franchement comique. Ses lèvres exprimèrent une moue satisfaite.

-        Oui, je crois que ça pourra aller.

-        Pourquoi, lui répondit Bob, narquois, tu avais des doutes ?

-        Oh ! non, mon chéri, mais ce soir je veux que tu m’encules bien ; que tu m’enfonces ta grosse bite tout entière dans le cul…Tout entière, jusqu’aux couilles !!!

 

 

A suivre




résille
Par Peter Pan - Publié dans : textes érotiques - Communauté : Hommage à la Féminité
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Pages

Le blog de Peter Pan

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Derniers Commentaires

me contacter

Texte Libre

Compteur de visiteurs en lignes

Texte Libre

Texte Libre

Texte Libre

Compteur Global

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés