Jeudi 28 janvier 4 28 /01 /Jan 15:13
jeune couple


Nous sortions à peine de la salle de bain, lorsque nos réciproques compagnons d’aventure arrivèrent dans la pièce. Je regardais Esther avec attention, guettant sur son corps ou dans son regard les traces du plaisir qu’elle venait sans doute de prendre – ou de donner…

Elle était souriante, un peu lasse, heureuse. Un peu émue et excitée aussi. Dans ces conditions, il était vraiment difficile de déceler si son attitude provenait de notre petite séance de tout à l’heure, ou bien de celle qu’elle avait peut-être réalisée à l’instant.

Mes yeux s’attardèrent sur son pubis, mais là non plus je ne pus rien remarquer…Elle s’était déjà lavée il y a un quart d’heure ce qui fait que ses poils n’avaient pas eu le temps de sécher complètement…Donc, rien à faire !

Toujours ce doute atroce !!!Mais tout cela n’était que séquelles de mes habitudes d’homme « civilisé ». Quand nous serons à Vence, quel moyen aurai-je de contrôler la fidélité de mon épouse ? Si j’étais jaloux, il serait préférable de ne pas tenter l’expérience. Et d’autre part, de quel droit me permettrais-je de refuser à ma femme les libertés que je m’octroyais sans le moindre scrupule ?

 

                                                            *****

 

Le repas se déroula dans une ambiance de joie sereine et égrillarde…Une sorte d’ivresse nous grisait d’oser ce que la foule stupide craint de réaliser par pure étroitesse d’esprit.

-        Ce n’est pas plus gentil comme ça disait Nicky, que de se faire des montagnes de complications pour des choses qui n’en valent décidément pas la peine.

-        Et cela n’est rien, renchéris-je, à côté de ce que ce sera à Vence, au soleil et dans l’air des pins…

Esther aussi était d’accord.

-        Quand je pense qu’il y a une heure, l’idée de me trouver nue en public me paraissait quasi impossible et qu’à présent j’en suis déjà à faire l’amour devant du monde, sans que cela me gêne, je n’en crois pas mes yeux…

-        Comme quoi dit Bob, il ne faut jamais jurer de rien !

-        Cette fois dis-je à Nicky, je crois que nous sommes réellement convertis au naturisme…Tu n’en doutes plus, je pense ?

-        Non bien sûr ! Mais notre naturisme n’est pas celui de tout le monde. Il faudrait trouver un autre mot, car je ne pense pas que les naturistes de l’Ile du Levant fassent l’amour à la vue de tous ?

Cependant, Bob boudait légèrement. Pour le consoler, Nicky l’embrassa sur la bouche tandis que sa main gauche se portait à son membre.

Ce geste me déplut souverainement. Le baiser s’éternisait. Les corps de Nicky et de Bob se frottaient l’un contre l’autre, les seins s’écrasant sur une poitrine masculine.

Je détourne mon regard pour ne pas en voir plus. Je me sens affreusement gêné. La nature humaine est une curieuse machine. Tout à l’heure je m’excitais à la pensée que ma femme était dans les bras d’un autre et à présent je suis jaloux et furieux de voir la femme d’un autre dans les bras de son mari.

Je renonce à comprendre !

 

                                                       *****

 

Par contre, Esther paraissait apprécier le tableau. Elle prit ma main qu’elle porta tout de suite à son sexe, tandis qu’elle-même commençait à me branler doucement. Mais la contrariété m’empêchait de bander.

Et cette salope qui continuait à lutiner son connard de mari. Il fallait faire quelque chose. Mais quoi ? Attraper Nicky et lui, mettre une fessée, puis une raclée à ce salopard de Bob ?

Mais je ne pouvais décemment pas….Je ne voyais pas quel prétexte invoquer et j’étais incapable de dire la vérité : mon « naturisme intégral » n’allait pas jusque là

Ca y est, j’ai trouvé. Je vais dire que nous partons, c’est le plus simple.

-        Eh bien ! les enfants, sur ces bonnes paroles, je crois qu’il est l’heure que nous rentrions nous coucher…

-        Pourquoi dit Esther, il n’est pas tard !

L’imbécile ! Mais sa réflexion n’avait plus d’importance maintenant, car j’avais réussi ! Nicky quittait la bouche de Bob et celui-ci se dégageait mollement de son étreinte.

Ouf ! Ça va mieux !

-        Déjà ? dit à son tour Nicky. Vous n’avez pas envie de faire l’amour avec nous ?

 

A suivre



lumière

Par Peter Pan - Publié dans : textes érotiques - Communauté : Scorpion-sexy
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Pages

Le blog de Peter Pan

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Derniers Commentaires

me contacter

Texte Libre

Compteur de visiteurs en lignes

Texte Libre

Texte Libre

Texte Libre

Compteur Global

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés