Jeudi 26 mai 4 26 /05 /Mai 17:39

Je dédie ce texte à Céline, car elle aurait très bien pu en être la narratrice et me le faire parvenir pour mon plus grand plaisir!!!

 

 

62421341_p.jpg

 

 

 

 

Je ne peux pas dormir.....je pense à toi, il est 2 heures trente, je me lève, me penche sur tes écrits, les dévore des yeux. En certains je ne te reconnais pas, mais est ce que je te connais suffisamment pour pouvoir juger 'aime ce que je lis, tu me manques, une chaleur m'envahit, me porte, j'ai envie de toi dans l'instant. Il est bientôt 4 heures, je glisse mes doigts le long de mes cuisses, je frissonne, ferme les yeux essaie de te ressentir.Ouiiii, tu es là près de moi, je sens ta présence!Tu me bandes les yeux, me demande de me caresser, de parcourir mon corps de deviner mes formes;J'adore ta requête, je m'y prête sans pudeur sous ton regard si clair. Je ne le vois pas, mais le devine.

Mes doigts parcourent mon corps, s’arrêtent sur ma chatte. Elle est impudiquement trempée du désir permanent et indécent que j'ai pour toi. Tu me demandes de te décrire ce que je ressens.

Mes doigts pénètrent ma chatte, fouillent à la recherche de mon plaisir. Je deviens indécente, écarte mes lèvres, te demande de regarder le plaisir que je prends et que je t'offre. Bandes tu pour moi je ne le sais pas, mes yeux bandés m'empêchent de te voir!

Je t'offre la vision de mon cul, ecarte pour toi mes fesses, et glisse un doigt coquin autour de mon anus. Tu aimes ce que tu vois, me demande d'aller plus loin. Je t’obéis, n’es tu pas mon maître?

Glissant mon majeur entre mes lèvres offertes et innondées, je le mouille j en  pénètre mon cul, tu aimes tu me le dis, mes yeux te le traduisent, je jouis de la vision que tu as de moi. J’aime quand tu me traite de salope, ta salope, mais tu ne le fais pas, ne me le dis jamais.

Dans ces moments privilégiés qui n'appartiennent qu'à nous, je bande comme un homme, mon clitoris s'exprime gonflé par le plaisir que tu ne veux m'offrir.

Mon désir le plus profond, au risque que tu m'aimes serait de te sentir planté au fond de moi, te sentir exploser d'une jouissance suprême, m’inonder de ton sperme et le garder en moi. Ton désir en l'instant serait de m'enculer, j’adorerais je le sais déjà!

Suis je ainsi condamnée à des caresses solitaires, car en vérité autant te l'avouer, il n'y a que toi qui me fasse autant bander.

Je t'offre ma jouissance, si tu veux l'accepter et te la dédicace de mes lèvres gourmandes sur ta queue que je désire tant .....

J'adore être moi même et je le suis ici pour toi,si je te dis que je t'aime tu vas certainement détester, mais quand on baise ,on peut tout se dire et même celà ,mais finalement je ne traduis que ce que tu sais déjà. Alors je jouiiiiiiiiiiiiiiiiiis et je te dis je t'aime, me le pardonneras tu?

 

Peter


 

 14871123.jpg

Par Peter Pan - Publié dans : textes érotiques - Communauté : Scorpion-sexy
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil

Pages

Le blog de Peter Pan

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Derniers Commentaires

me contacter

Texte Libre

Compteur de visiteurs en lignes

Texte Libre

Texte Libre

Texte Libre

Compteur Global

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés