Jeudi 7 janvier 4 07 /01 /Jan 18:37
18 girl04


Ces quelques secondes me parurent des siècles…

Au moment où j’étais sur le point de me lever, renonçant à réfléchir, prêt à m’élancer sur ce corps pâmé comme une proie, la furie du désir ayant anéanti toute prudence, Nicky était déjà debout.

Une fraction de seconde plus tard elle était à genoux devant moi, son visage en feu contre ma verge tendue qu’elle absorba tout entière. Immédiatement tout éclata dans mon corps, comme si chaque atome de mon sang partait rejoindre l’infini des cieux…

Quand Bob s’amena avec la soupière, nous venions à peine de reprendre nos positions respectives, chacun dans son fauteuil. Seuls chez Nicky, le rouge de ses joues ainsi que l’expression un peu absente de ses yeux décelaient qu’il venait de se passer quelque chose que nous n’allions, certes, pas avouer…

Mais le regard de mon ami se posa ailleurs…

-        Tiens, ça va déjà mieux ! Mais c’est formidable, s’exclama-t-il. Allons les enfants, à table avant que ça ne refroidisse !

-        Je me retins pour ne pas éclater de rire et mon sourire rencontra celui de Nicky tandis qu’elle se levait pour pencher son joli visage juste au-dessus de la soupière fumante.

-        Oh ! ce que ça sent bon dit-elle ravie. Tu es champion, mon chéri, tu sais ?

-        Mais ne te jette pas comme ça sur la vapeur, Nicky. Regarde tu es toute rouge maintenant !

-        Oh ! c’est vrai ! Quelle gourde je fais !

Le repas se passa dans la joie et la bonne humeur. C’était la première fois que je mangeais complètement nu. Le contraste que formaient cette salle à manger banale et nos trois nudités était des plus curieux.

Au dessert, Bob commença à caresser Nicky, ce qui me déplut souverainement. Tiens, serais-je déjà jaloux ?

Puis nous sommes passés au salon…De temps à autre, Bob embrassait sa femme ou la caressait mollement, ce qui provoquait en moi une réaction violemment désagréable. Nicky me regardait d’un air de s’excuser, mais la lueur d’excitation que je lisais dans ses yeux démentait son discours muet.

-        Alors, dit soudain Nicky, cette fois c’est entièrement d’accord, Gilles ! Vous venez avec nous à Vence, c’est sûr ?

-        Je suis converti au nudisme et il n’y a plus f’obstacle, de mon côté tout au moins.

-        Voici donc ce que je propose. Demain après-midi j’irai voir Esther et lui, parlerai ; et le soir Bob viendra nous rejoindre.

-        Excellente idée ! Et j’espère que vous aurez réussi à dissiper les dernières hésitations d’Esther…

-        Et pour la mettre complètement dans le coup, dit Bob, nous ferons une petite soirée nudiste, tous les quatre…

-        Evidemment, à présent plus question de vêtements entre nous, renchéris-je. Esther devra se mettre à poils comme tout le monde. Je ne sais pas si ce sera facile…

-        Je t’ai dit que je m’en chargeais, dit Nicky, très sûre d’elle-même.

-        A votre avis, dois-je lui, parler de cette soirée ?

-        Il serait préférable de n’en rien dire. Il vaudra mieux pour elle que nous lui, donnions l’impression de commencer tous ensemble…

Après avoir bavardé encore une heure, nous nous sommes séparés en prenant rendez-vous pour le lendemain chez nous, rue Poissonnière.

 

A suivre





364032

Par Peter Pan - Publié dans : textes érotiques - Communauté : Se dévoiler, se sentir vivre
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil

Pages

Le blog de Peter Pan

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Derniers Commentaires

me contacter

Texte Libre

Compteur de visiteurs en lignes

Texte Libre

Texte Libre

Texte Libre

Compteur Global

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés