Dimanche 17 juillet 7 17 /07 /Juil 18:17

2011-S14-14-copie-1.jpg

 

 

 

Jamais je n’aurais pu imaginer que de telles scènes se jouaient dans le parking sous-terrain du boulevard Saint-Germain !

Et quelle coïncidence d’être montée dans ce taxi en même temps que cet homme, trouver ces 2 amants, par le plus grand des hasards ! D’être montée par ces 2 amants, pourrais-je dire aussi…

Parce qu’alors  là, je venais d’atteindre un sommet de plaisir inouï…

 

Juste comme je recevais d’énormes décharges d’électricité lorsque ces 2 queues me pilonnaient de toutes leurs forces, que je me déhanchais pour les recevoir au plus profond de moi, j’ai relevé la tête et aperçu, juste face à moi, une autre femme, très belle, grande, rousse, toute en formes (d’aucuns l’auraient qualifiée de plantureuse, ce que je peux concevoir !).

Moi qui n’avais jamais eu d’attirance particulière pour une autre femme, là, vraiment, dans l’excitation du moment, je me sentais avoir une envie terrible de sentir sa peau contre la mienne, nos lèvres humides se chercher, se trouver, se mordre…

 

Mais avant ça, mes 2 partenaires, qui continuaient de me limer violemment, attendaient que je les reçoive en moi, sur moi… Je me suis retournée, j’ai commencé à me dégager de leur emprise, et j’ai pris leurs queues dans mes mains, et me suis agenouillée entre eux deux…

La jeune femme qui avait assisté à nos ébats s’est alors levée, me regardant droit dans les yeux, et elle est venue se placer entre les hommes, son pubis à hauteur de mon visage…

Mes hommes étaient totalement incrédules : une femme était en train de les pomper, avec une douceur infinie, ses mains caressant leurs boules, leur gland, ses doigts errant entre leurs fesses nonchalamment…

Et une autre femme était simplement en train de se caresser entre eux, d’ouvrir son sexe pour eux, ses cuisses ruisselantes de l’envie qu’elle avait de prendre part à ce moment de pur hédonisme…

Mes chevaliers étaient en proie à une excitation si féroce que le mouvement conjugué de ma bouche et de mes mains a eu rapidement raison d’eux et ils ont déchargé leur jus dans ma bouche, sur mon visage, me laissant pantelante et trempée de leur plaisir, les genoux endoloris et la bouche écartelée…

 

Ma camarade s’est approchée et a continué de se branler, le bassin tendu vers moi, réclamant ma bouche…

 

A suivre…

 

 

 

2011-S14-31-copie-2.jpg

Par Peter Pan - Publié dans : textes érotiques - Communauté : Scorpion-sexy
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Pages

Le blog de Peter Pan

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Derniers Commentaires

me contacter

Texte Libre

Compteur de visiteurs en lignes

Texte Libre

Texte Libre

Texte Libre

Compteur Global

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés