Mardi 9 novembre 2 09 /11 /Nov 15:51

tumblr l4sj2eL2hc1qc1tj4o1 500

 

 

Monsieur,

 

   Je vous avais invité à me tenter, nullement à m’intimer un ordre. Mais soit ! Une fois de plus, je vous obéirai. D’ailleurs, ne m’y suis-je pas engagée en reprenant cette correspondance ?

   Je ne vous promets pas pour autant de demeurer de marbre. J’ai déjà en effet connu une situation analogue que je n’ai guère maîtrisée.

   Depuis longtemps déjà, je connaissais un homme dont les manières, l’esprit et le visage m’attiraient follement. Une seule chose m’éloignait de lui, une sorte de superbe que je ne pouvais supporter. « Superbe » est peut-être excessif. Disons qu’il posait sur moi un regard tellement assuré qu’il me mettait mal à l’aise. J’avais l’impression qu’en lui cédant, je deviendrais un jouet entre ses mains, ce que je ne souhaitais point.

   Je conçus donc de l’attirer à moi et de tenter de « retourner » la situation à mon profit. Ah ! S’il m’était donné un jour de le tenir à ma merci. Je savais que je pourrais ensuite être à lui avec délice et abandon.

   Nous nous rencontrions souvent chez un ami commun. Soirées, repas, discussions sans fin comme je les ai toujours appréciées, dans une ambiance parfois ambiguë qui donnait à ces rendez-vous épisodiques et imprévus un sel que je n’oublierai sans doute jamais. Les vapeurs de l’alcool et la bonne chair aidant, nous nous laissions aller les uns et les autres à des confidences parfois bien imprudentes mais qui réchauffaient le sang et pimentaient ces dîners en ville qui sont toujours des pensums.

   Là, chacun se laissait aller, effrayé parfois de ses propres paroles, mais que l’impassibilité apparente des autres semblait banaliser.

   J’appris ainsi quels phantasmes animaient les personnes que je rencontrais dans ce cercle. Certains n’étaient pas banals. D’autres, plus courants si l’on peut dire, prenaient toute leur saveur de la façon dont on les racontait ou des anecdotes dont ils étaient le prétexte.

   Plus d’une fois, à demi couchée dans un fauteuil bas, je me suis sentie frémir au récit d’une escapade particulièrement risquée ou d’une rencontre digne, dans son genre, de Rocambole.

   Je ne me livrais que rarement. Pourtant un soir, surprise probablement par les traîtres effets d’un vieux Vouvray, la tête chavirée, je racontai combien, depuis toujours, je désirais voir un homme se caresser devant moi sans qu’en aucune manière j’aie à intervenir. Je crois, mais comment me souvenir précisément de ce que j’ai avoué ce jour- là, que je donnai à mon auditoire un luxe de détails qui ne tombèrent pas dans l’oreille d’un sourd.

   Le lendemain matin, vers onze heures, un livreur apporta un magnifique bouquet de fleurs. La carte qui y était épinglée contenait sous le nom de notre homme, gravé en « Anglaises », cette simple phrase : «  Je serai à vous lorsque vous le désirerez. »

   Je ne compris pas tout de suite cette allusion sibylline, puis la mémoire me revint…Seule dans ma chambre, je rougis jusqu’au blanc des yeux, transportée par un de ces accès de pudeur qui me donnent presque aussitôt l’envie des plus grands débordements. Il faut parfois mesurer l’ampleur ou le caractère saugrenu de certains de ses désirs pour en profiter vraiment. Ah ! Que le honte et la timidité sont de bons adjuvants de l’amour !

   Je ne balançai pas longtemps et envoyai aussitôt un petit mot d’invitation pour le lendemain, avec la précipitation de ceux qui font brûler leurs vaisseaux pour ne point être tentés par la retraite.

   A peine ce pli envoyé, je ne vécus plus que dans l’attente de sa venue. Je craignis jusqu’au dernier instant qu’il ne pût différer à mon invitation, qu’un empêchement de dernière minute le retînt loin de moi. Une heure au moins avant l’heure prévue, je guettai le moindre bruit qui eût pu annoncer son arrivée.

 

A suivre

 

 

tumblr l4someCASo1qbm65yo1 500

 

Par Peter Pan - Publié dans : textes érotiques - Communauté : les blogs persos
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Pages

Le blog de Peter Pan

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Derniers Commentaires

me contacter

Texte Libre

Compteur de visiteurs en lignes

Texte Libre

Texte Libre

Texte Libre

Compteur Global

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés