Mardi 15 juin 2 15 /06 /Juin 22:28

cd2bcbeefcbe92c788328a653f515641

 

 

 

Je pris une chambre au Négresco où je m’endormis presque tout de suite.

Je me réveillais vers midi. Après une bonne douche, je me tapais un repas copieux, toutes ces aventures ne m’ayant pas coupé l’appétit !

Je pensai un instant aller faire un tour sur la plage, mais le soleil me donnait la nausée…Il me fallait de l’ombre …Beaucoup d’ombre ! Et de la distraction à tout prix !

Où trouver cela ? Mais c’était simple ! Au ciné, parbleu !

Je me promenais à ce moment-là dans la rue de France…Au bout de quelques mètres, un ciné me tendit les bras : « L’île des femmes nues », grand film nudiste…

Ah ! Non, alors ! Surtout pas ça !

Décidément il n’y a rien d’intéressant dans cette rue. Tournons à droite ! Au bout de cinq minutes de marche, une affiche annonce  « Viol à Mexico », « interdit aux mineurs »….Allez, va pour « Viol à Mexico » !

 

                                       *

                                     *   *

 

Lorsque j’entre, bien sûr, le film est déjà commencé .Je  choisis une place au hasard dans le noir….A cette heure de l’après-midi, la salle est presque déserte, tout le monde est à la plage ou à la maison…

J’avance dans une rangée déserte pour arriver vers le milieu. Je m’arrête lorsque je bute contre un fauteuil occupé pour m’asseoir juste à côté…

Je réfléchis alors qu’avec la place qu’il y avait, c’est un peu bizarre que je m’asseoie juste à côté de quelqu’un…J’allais me déplacer, lorsque je m’aperçus que ce quelqu’un portait une jupe…

 

                                            *

                                          *   *

 

Mais que se passait-il sur l’écran ? L’action se déroulait, si je comprenais bien, dans un bordel de luxe dont les tenanciers pensaient tirer un bon prix en vendant les charmes de jeunes filles plus ou moins, plutôt moins, consentantes.

Pas bien formidable, ce qui se passe sur l’écran ! Mais peut-être que dans la salle je trouverai mieux.

Etant à présent habitué à l’obscurité, je jetai un coup d’œil rapide à ma gauche…Hé !hé…C’était une belle jeune fille brune aux cheveux longs flottants, paraissant plutôt jolie et assez grande…Elle était vêtue d’une légère robe d’été et semblait suivre les péripéties du film avec le plus vif intérêt…

Après l’avoir dévisagée, mon regard descendit….Sa robe était très décolletée et laissait apercevoir la naissance de deux seins fermes et ronds…Plus bas encore, sa jupe était un peu relevée sur des jambes haut croisées, ce qui me permit de bien voir  de forts jolis mollets, ainsi que l’un de ses genoux et la moitié d’une cuisse…Le tout, fort gracieux…

 

                                          *

                                        *   *

 

Ma voisine méritait certes plus d’intérêt que l’écran….Elle poussa un curieux soupir…Je me retournai et la vis décroiser les jambes…Le bas de sa robe était toujours remonté à mi-cuisse sur la partie de laquelle une main se posait qui cherchait à s’insinuer discrètement vers l’intérieur…

Un bref coup d’œil à l’écran me permit de constater que ce « viol à Mexico » était sur le point de s’accomplir…Mais je retournai tout de suite mon regard vers le fauteuil voisin où la jeune fille excitée par ce qu’elle voyait, était, cette fois, en train de se masturber très franchement !

Je regardai à ma droite…Personne ! Seulement une vieille femme une dizaine de sièges plus loin. Et à gauche de la belle branleuse ?...Personne !...

Il n’y avait pas à se gêner !...Entre ce que je voyais sur l’écran et ce que j’apercevais tout près de moi, il m’eût d’ailleurs été difficile de faire autrement…

Je déboutonnai rapidement mon jean pour en sortir une queue déjà toute raide qui souffrait atrocement dans sa prison de tissu…

Pour faire cela je m’efforçai de m’agiter suffisamment pour que la fille s’en aperçoive…Je l’observais…Elle avait vu et me reluquait du coin de l’œil de temps à autre…Elle non plus ne se gêna pas et elle s’allongea sur le fauteuil, les fesses au bord, jambes écartées…Elle releva sa robe jusqu’à la taille et je pus voir sa main fureter ardemment à l’intérieur d’un petit string qui paraissait bien trempé déjà

Moi aussi je m’assis les fesses au bord et me branlai ostensiblement…

 

A suivre

 

 

de4628e8a21f5c87f7c14f2d6b8e3bb5

Par Peter Pan - Publié dans : textes érotiques - Communauté : Scorpion-sexy
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Pages

Le blog de Peter Pan

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Derniers Commentaires

me contacter

Texte Libre

Compteur de visiteurs en lignes

Texte Libre

Texte Libre

Texte Libre

Compteur Global

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés